Peut-on enregistrer les informations de sa carte bancaire sur Internet en toute sécurité ?

Peut-on enregistrer les informations de sa carte bancaire sur Internet en toute sécurité ?

Lorsque vous effectuez un paiement sur Internet, le site marchand (ou celui de la banque du commerçant) peut légitimement vous demander d’enregistrer vos informations de carte bancaire. Cette pratique est-elle sûre ?

Qu’il s’agisse de billets d’avion, de vêtements, de meubles ou même de nourriture, il nous est désormais possible d’acheter en ligne presque tout ce que nous voulons. Le commerce en ligne est largement plébiscité par les internautes pour sa rapidité et sa facilité, que ce soit lors de vos déplacements ou depuis le confort de votre foyer.

Cependant, il est important d’assurer votre sécurité lorsque vous effectuez des transactions en ligne. Faites particulièrement attention lorsque le site marchand vous demande d’enregistrer les informations de votre carte bancaire. Les sites de e-commerce peuvent conserver ces données à condition qu’ils aient recueilli votre accord et qu’ils vous informent de l’objectif poursuivi. Cet accord nécessite une démarche active de votre part, comme par exemple une case à cocher.

Si cette fonctionnalité semble très pratique, surtout si vous achetez régulièrement des produits sur ce site, cette décision ne se prend pas à la légère. En 2017, plus 57 millions de numéros de carte de crédit ont été volés auprès du distributeur américain Home Depot.  De nombreuses autres entreprises ont subi des vols de données ces dernières années, les pirates s’intéressant notamment aux données personnelles des clients, dont leurs informations de carte bancaire.
Afin de vous assurer que vos données sont protégées en ligne, vous devez avoir confiance en l’entreprise avec qui vous avez partagé ces informations, mais cela ne garantit pas à 100 % leur sécurité. Malheureusement, personne n’est à l’abri d’un vol de données ou d’une cyberattaque.

Si vous décidez de partager ces informations, assurez-vous d’utiliser une carte de crédit plutôt qu’une carte de débit. Vous bénéficierez ainsi de droits légaux de rétractation, afin d’annuler des transactions en cas de problème avec un achat ou si vous pensez être victime d’une fraude.

Il est également recommandé d’utiliser une carte de crédit virtuelle plutôt qu’une carte physique. La carte de crédit virtuelle est une carte à usage unique dédiée aux achats sur Internet.  C’est un moyen de paiement dématérialisé permettant de faciliter, et surtout de sécuriser, les transactions sur Internet.

Enfin, si vous avez accepté qu’un revendeur enregistre vos informations, mais souhaitez qu’il les supprime, sachez que vous pouvez le contacter pour lui demander de les effacer. La mise en place du RGPD le 25 mai 2018 établit l’obligation pour le marchand de garantir la sécurité des données personnelles. Grâce à ce règlement, une fois nos données personnelles partagées, nous avons un droit d’accès, de modification et de suppression de toute donnée sauvegardée.

Voici quelques questions à se poser lorsque vous saisissez vos informations bancaires en ligne :

  • N’entrez-pas dans n’importe quelle e-boutique ! Assurez-vous que le site marchand est sûr et digne de confiance
  • Dans la barre d’adresse du site, cherchez le symbole en forme de cadenas – les pages des formulaires de paiement doivent être en https
  • N’achetez jamais de produits depuis des réseaux Wi-Fi publics
  • Personne ne doit vous demander votre code secret (PIN qui vous permet d’utiliser les distributeurs de billets, de carburants ou de payer physiquement dans un commerce). Ne le donnez jamais sur un site Internet.
    Par contre, les trois chiffres du cryptogramme visuel souvent situé au dos de la carte (code CVV2) peuvent vous être demandés
  • Vérifiez vos relevés bancaires régulièrement afin de déceler toute incohérence, qui pourrait être un signe de fraude.
0