machine-zombie-hacking

L’année informatique 2009 n’a pas connu son virus H1N1. «Nous avons constaté beaucoup moins d’attaques nuisibles», confirme Frédéric Guy, expert en sécurité chez Trend Micro. Ainsi, aucun virus, à l’instar de MyDoom en 2004, n’a décimé les PC cette année. Problème: les cybercriminels ont développé un nouvel arsenal tout aussi nuisible. Leur arme de prédilection: les «botnets».

0