Le vote électronique : comment ça marche?

Le vote électronique : comment ça marche?

Nous avons déjà parlé de vote électronique sur JAG International. A l’heure ou nos téléphones et tablettes sont de plus en plus présents dans notre quotidien, les gouvernements envisagent le passage à des plateformes de ce type ; mais alors, à quand ce service?

Pourquoi adopter le vote électronique

Il y a de nombreuses raisons pour qu’un pays considère mettre en place le vote électronique. Tout d’abord, cela pourrait permettre une participation plus importante au procédé électoral. Se rendre physiquement au bureau de vote n’est pas toujours possible, en particulier si le temps est mauvais ou si vous êtes en déplacement ou en vacances, et par conséquent la possibilité d’enregistrer votre décision en ligne pourrait être très pratique. Cela simplifie également la bureaucratie du procédé électoral. Le décompte des votes devient beaucoup plus simple et rend les résultats accessibles plus rapidement. La dématérialisation apporte ainsi un grand nombre d’avantages aux services administratifs.

Certains critiquent le vote en ligne, lui reprochant son absence de sécurité, ce qui n’est pas un argument techniquement valide. Si un procédé de sécurité à niveaux multiples est mis en place et que les données personnelles des votants sont prises en charge correctement, il n’y a aucune raison pour que le vote en ligne ne soit pas aussi sûr -voire même plus- que le vote traditionnel ! Dans certains pays, il n’est pas obligatoire de présenter une pièce d’identité pour voter, donc la méthode traditionnelle est loin d’être sûre.

Où est-il déjà en place?     

Le vote électronique n’est pas encore accessible partout, mais certains pays ont commencé à l’utiliser (ou à le tester) :

  • l’Estonie
  • le Canada
  • la Belgique
  • la Suisse

L’Estonie est à l’heure actuelle le seul pays à donner accès au vote par électronique par internet (appelé iVoting) à l’ensemble de son électorat. Le système Estonien est particulièrement innovant. Durant la période désignée, le votant n’a qu’à se connecter à un portail en ligne, en utilisant tout simplement sa carte d’identité éléctronique (eID) comme identification. Le bulletin électronique est encrypté lors de son trajet entre l’ordinateur et les serveurs où sont stockés les votes. Les électeurs ont même le droit de revoter s’ils changent d’avis.

Et aucune inquiétude au sujet de votre anonymat! L’Estonie efface votre vote immédiatement afin d’empêcher de tracer un vote à un votant.

Nous espérons voir plus de pays adopter le vote électronique et constater les avantages de ce système électoral pratique et simple.

Que pensez-vous du vote électronique ? Aimeriez-vous le voir adopté dans votre pays ? Partagez votre opinion dans les commentaires ci-dessous.

Consultez également notre page pour découvrir les solutions d’authentification des électeurs.