Dossier

Mobile World Congress 2009 : des applications et des gadgets pour lutter contre la morosité

Depuis 4 ans, le Mobile World Congress, grande foire de la téléphonie mobile, célèbre l'innovation à Barcelone. Mais cette année, l'immense parc des expositions de la ville a accueilli seulement 47.000 visiteurs, un chiffre en baisse par rapport à l'édition 2008 qui avait vu 55.000 professionnels et curieux déambuler dans ses allées.

Un signe de la crise ? Les exposants, eux, préfèrent rester positifs. Prudence reste le maître mot.
« 2009 sera un année d'observation », lâche Pierre Perron, directeur général de Sony Ericsson France.

Plus d'applications et de contenu

Steve Ballmer au MWC 2009Pas question de prendre des risques donc, et à défaut de pouvoir présenter des innovations technologiques majeures, les constructeurs préfèrent peaufiner ce qu'ils maîtrisent déjà. En y regardant de plus près, la majorité des fabricants de mobiles présents sur le salon développent principalement trois lignes directrices : le Smartphone, l'interface tactile et des propositions d'applications et de contenu.

Sur ce dernier point d'ailleurs, tous partagent le même avis. L'avenir de la téléphonie mobile est lié aux contenus qui seront disponibles pour l'utilisateur, au risque de creuser l'écart entre les marques qui en proposeront et celle qui ne le pourront pas. C'est en tous cas l'avis d'Eric Surdej, directeur général de LG Electronics France : « Les vraies marques, nos concurrents, les modèles avec la pomme, vont clairement prendre du poids. Les marques de prix vont également prendre du poids, mais toutes les marques intermédiaires ou qui ont un développement court en technologie vont souffrir. 2009 sera l'année de la bipolarisation, qui va renforcer les marques de contenu ».

Ainsi Microsoft a profité du salon pour dévoiler son nouvel OS pour téléphone, Windows Mobile 6.5, qui devrait équiper la nouvelle génération de smartphones de la plupart des constructeurs dès cet automne.


 

L'essor des plateformes de téléchargement

Certains leaders du marché sont déjà bien installés dans ce domaine, comme Apple avec sa boutique virtuelle iTunes qui vend 1 milliard de chansons par semestre. Pour les autres, il s'agit donc de lancer une plateforme spécifique à sa marque tout en proposant au moins autant de contenu que les concurrents.

Certains se démarquent en proposant des services proches de l'utilisateur, en fonction de sa localisation géographique. Restaurants, évènements culturels ou tout simplement le numéro de la borne de taxi la plus proche, voilà ce que propose par exemple l'Ovi Store de Nokia.

D'autres, par exemple, développent le « TrackID », une application qui permet au téléphone de reconnaître un morceau de musique qui passe à la radio où à la télévision mobile et de rediriger l'utilisateur vers le magasin de musique virtuel pour passer à la caisse.

Mais si la musique, les jeux, les messageries instantanées et autres applications sont censés voler au secours d'une industrie touchée par la crise, force est de constater l'absence de fournisseurs de contenu sur le salon, complètement sous-représentés.
Ovi Maps, l'application de Géolocalisation de Nokia

 

« Quelqu'un aurait un chargeur pour Samsung ? »

Ce genre d'email, circulant quotidiennement dans la plupart des bureaux de la planète, ne sera bientôt plus qu'un souvenir. Les principaux fabricants de téléphones mobiles ont en effet annoncé la mise au point d'un chargeur quasi-universel d'ici à 2012.

Les téléphones Motorola, LG, Sony Ericsson et Samsung, pour ne citer qu'eux, devraient donc être équipés prochainement d'un chargeur type mini-USB, déjà utilisé par certains fabricants.

Une façon aussi pour les constructeurs de mettre leurs produits « au vert ». Le nouveau chargeur vise une réduction de la consommation énergétique de 50% et devrait contribuer à faire chuter le nombre des quelques 500 millions chargeurs actuellement en circulation dans l'Union européenne.

 

Sauver des arbres en marchant

Car, que ce soit en matière de campagne électorale ou d'approche marketing, l'écologie est un thème devenu incontournable, et les constructeurs de mobiles l'ont bien compris.

À Barcelone, c'est Samsung qui a frappé le pus fort en annonçant la commercialisation au second semestre 2009 d'un téléphone capable de se recharger à la lumière du soleil. Mais ce n'est pas le seul atout écologique de ce modèle baptisé « Blue Earth ». En effet, le terminal est doté d'une coque bleue, entièrement constituée de plastique PCM fabriqué à partir de bouteilles d'eau recyclées. Selon le constructeur, aucune matière toxique n'a été utilisée dans la fabrication du mobile. Et si cela ne suffisait pas, le téléphone propose à l'utilisateur de compter le nombre d'arbres sauvés en marchant (au lieu d'utiliser un transport polluant) grâce à un podomètre intégré.
Blue Earth, Le téléphone solaire de Samsung
Mais les autres fabricants ne sont pas en reste. Sony-Ericsson précise que certains éléments de la coque de ses modèles sont fabriqués à base de maïs, et LG assure que d'ici 2016 tous ses produits seront « 100% recyclables ».

 

Pas de salon sans gadgets
XP3 de Sonim, un téléphone incassable Si le podomètre du Blue Earth aiguise déjà la curiosité de certains, il n'est qu'un avant-goût des gadgets que l'on pouvait dénicher à Barcelone. Au détour d'un couloir, le petit stand de Sonim, équipé d'un aquarium, accueillait les visiteurs pour leur faire découvrir une gamme de téléphones « heavy duty » (quasi-incassables). Au fond du bocal gisaient une dizaine de téléphones qui résistent non seulement à l'eau, mais aussi à la poussière et aux chutes de plusieurs mètres de haut. Le tout garanti 3 ans.

Et pour les utilisateurs qui se servent de leur mobile comme d'un cinéma portatif, la société danoise Mobintech propose les Personal Display Glasses (PDG), des lunettes électroniques qui se branchent directement sur le téléphone mobile et qui simulent l'affichage d'un téléviseur de 30 pouces. Mais attention à ne pas les utiliser en conduisant, précise-t-on sur le stand !

Les lunettes écran PDG de Mobintech

 

 

 

Voir les interviews d'Alexandre Szyda et ses équipes sur les innovations Gemalto, lors du Mobile World Congress 2009 à Barcelone.

Vues : 
3784
  • Je commente
  • Commentaires [0]

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Aucun commentaire disponible.


Autres contenus associés


Les astuces [0]

Aucun résultat n'est disponible avec ces critères.

Les actualités [0]

Aucun résultat n'est disponible avec ces critères.

Les dossiers [0]

Aucun résultat n'est disponible avec ces critères.


Si vous ne trouvez pasla réponse que vous cherchez...

Posez votre question