Qu’est-ce que le Cloud Computing ?

Le Cloud Computing, en français « informatique en nuage », est aujourd’hui encore une notion vague dans l’esprit de beaucoup d’entre nous. Pourtant, le modèle technologique et les services proposés ne sont pas aussi complexes qu’il n’y paraît. La première chose à comprendre est qu’à la différence d’une configuration informatique classique où nous utilisons des applications directement localisées dans notre PC, les services applicatifs auxquels nous accédons dans un mode Cloud Computing sont hébergés sur des serveurs externes. Pour bénéficier de ces ressources informatiques, il faut bien sûr « aller les chercher », autrement dit : il faut se connecter sur internet, se rendre sur un site où le service que nous voulons utiliser est mis à notre disposition.

Par exemple, quand nous nous servons de notre webmail, nous accédons à un service hébergé sur une plateforme informatique.Quand nous écoutons de la musique où que nous visionnons des films en streaming, la musique ou le film ne sont pas téléchargés sur le disque dur de notre ordinateur, ils restent hébergés sur un serveur distant. De la même façon, lorsque nous diffusons des informations sur les sites des médias sociaux, nous utilisons un service de Cloud Computing. Chaque fois que nous stockons des informations, comme de la musique, des photos, des e-mails ou des documents sur Internet, c’est du Cloud Computing. Si certains services sont gratuits, d’autres sont accessibles sur abonnement ou bien facturés chaque fois que nous les utilisons.

On le voit, le Cloud Computing est finalement un concept relativement simple. On peut cependant se demander où se trouve le Cloud ? Il est partout dans le monde. Le Cloud est constitué de très nombreux serveurs, parfois appelés « parc de serveurs » ou « grappe de serveurs ». Toute entreprise proposant un service sur Internet dispose de serveurs pour stocker les données. Le parc de serveurs de Facebook est notamment composé d’une dizaine de milliers de serveurs.

0