professionnel-de-sant%C3%A9

Tout simplement parce qu’ils n’ont pas souhaité se doter d’un terminal de lecture des cartes Vitale. Fin 2010, 84 % des feuilles de soins étaient transmissent sous forme électronique, pourtant 50 % des cabinets médicaux n’étaient pas encore informatisés, 40% chez les généralistes et 60 % chez les spécialistes. On voit donc que les cabinets ne produisant que peu de feuilles de soins ne sont pas équipés. Ils devront cependant se conformer à cette obligation.

0