Le web s’adaptera à moi !

Jonathan Benassaya
Poste: 
Fondateur de Deezer
Chris Anderson écrivait : « The Web is Dead » dans son édito du numéro d’août 2010 du magazine américain Wired. Pour moi, il faisait allusion au Web tel que nous l’avons connu avant l’ère de l’iPhone, des tablettes ou encore des TV connectées. Le Web synonyme d’ordinateur et de navigateur internet. Le Web est mort, vive Internet.
En 5 ans, Internet n’est plus que la « porteuse » d’un signal transmis par un protocole de communication que l’on appelle de manière très barbare TCP/IP. L’arrivée des réseaux 3G, des Smartphones et de tous les autres produits connectés a changé totalement notre relation au Web :
•    En 1995 : le web était synonyme de Yahoo!, de Netscape, d’annuaires de sites internet et de modem
 •    En 2000 : le Web est devenu unintelligent avec Google, c’est l’internet des relations entre les pages et du « search » •    En 2005 : le Web a permis aux utilisateurs de se connecter et d’échanger, c’est l’émergence des réseaux sociaux avec l’arrivée de Facebook
 •    En 2007 : le Web mobile est enfin né avec l’arrivée de l’iPhone
Depuis, le Web n’a plus de matérialisation, il n’est ni un site, ni une application, ni un moteur de recherche. Il est LE tuyau des informations au même titre que nous avons un tuyau pour l’eau ou un tuyau pour l’électricité.
Hier, nous cherchions l’information dans notre ordinateur, maintenant elle vient à nous.
Apple, en sortant son téléphone en 2007, a mis le doigt sur l’expérience utilisateur idéale en situation de mobilité. Celle qui allait transformer notre vie. Depuis, notre téléphone portable n’a cessé de remplacer les autres produits portables que nous avions : GPS, baladeur audio, lecteur de vidéos, console de jeux vidéos, appareil photo, caméra… Et demain ? il sera notre carte de crédit, notre carte d’identité, notre porte monnaie, la télécommande de notre vie en résumé.
Le Web révolutionne, il bouscule les économies et les marchés, il fait vaciller les géants d’hier et fait naître des champions à une vitesse défiant toutes les théories des grands économistes de notre ère. Mais le plus important est que le Web a entraîné des déplacements dans la valeur perçue des biens et des services. L’utilisateur a désormais accès à une multitude de services et il fait en général son choix sur celui qui lui semble soit :
•    le plus immédiat en terme d’accès : la valeur est dans l’accès au contenu
 •    le moins cher : la valeur est l’attractivité du prix
Prenons par exemple l’Entertainment, ou divertissement en français :
•    Dans le monde, iTunes a entraîné un changement total dans la mécanique d’acquisition de la musique à travers son modèle de vente au titre et en désacralisant l’acte de paiement en le simplifiant à un simple click. Il est désormais le premier vendeur de musique au monde. •    En France, Deezer a changé radicalement l’accès à la musique d’une part par le streaming et d’autre part en rendant l’accès gratuit financé par la publicité et en faisant payer pour son accès avec un téléphone portable. Créé en 2007, le service Deezer compte plus de 10 millions de membres en France et des centaines de milliers d’abonnés à son offre payante, il est en passe de devenir le premier vendeur de musique en France.
 •    Aux Etats-Unis, la société Blockbuster, leader depuis les années 80 de la location de vidéos, détenait plus de 3000 points de vente à travers le continent américain. En 2010, Netflix, le concurrent de Blockbuster, a lancé un service de streaming vidéo. En 18 mois, Netflix est passé de 12 millions d’abonnés à 21 millions. Blockbuster a été mis en faillite au premier trimestre 2011.
Ce type d’exemple est extrêmement répandu sur d’autres marchés : quand êtes vous allé dans une agence de voyage pour la dernière fois ? Quand êtes vous allé dernièrement dans un magasin d’électroménager ? Des exemples comme ça nous en vivons tous les jours.
Le Web est désormais prêt pour sa future évolution celui où le web s’adaptera à moi. Celui où quand je visiterai un site internet, les informations seront classées suivant mes intérêts, celui où quand je chercherai un voyage, j’aurai une suggestion de voyage selon mes habitudes, celui où quand je souhaiterai dîner au restaurant j’aurai une suggestion de restaurant suivant mes goûts. A mon sens c’est la prochaine étape, et elle n’est que le résultat de la multiplicité de nos usages. La convergence des nouveaux usages et des réseaux sociaux est en train de redessiner les contours du Web afin de nous aider encore plus dans notre vie. Demain, le Web sera peut être assez intelligent pour anticiper nos envies.
Nous avons encore de belles années devant nous avant d’avoir balayé le champ des possibles.
Biographie: 
Fondateur de Deezer
  • Je commente
  • Commentaires [0]

Ajouter un commentaire

Aucun commentaire disponible.