Dossier

Des services de banque en ligne plus sécurisés - Partie 1 : les menaces

Votre inquiétude est tout à fait justifiée car les pirates informatiques ciblent les ordinateurs des particuliers ou des entreprises, et non ceux des systèmes bancaires.
Si vous utilisez des services de banque en ligne, vous avez un rôle essentiel à jouer sur le niveau de sécurité dont vous pouvez bénéficier. Car c’est sur votre ordinateur que pèsent les menacent.


Les pirates informatiques, qui cherchent à usurper votre identité bancaire en ligne, attaquent directement votre PC et non pas les systèmes bancaires eux-mêmes, leur niveau de sécurité est en effet excellent.

Afin de renforcer la sécurité de vos échanges en ligne, il vous est possible de collaborer avec votre banque. Pour cela, il vous suffit de savoir comment fonctionnent les attaques, de respecter des règles de base en matière de sécurité et d’utiliser les options de sécurité avancées proposées par votre banque en ligne. A travers une étude, ACI Worlwide nous offre un tour d’horizon sur la fraude liée aux services bancaires en ligne. ll n’y a pas de protection miracle. En revanche, les banques proposent des solutions, et éduquent leurs clients à se protéger contre la fraude.

- Comment fonctionnent les attaques
Les pirates utilisent le « hameçonnage » ou des programmes financiers malveillants qu’ils installent sur votre ordinateur afin d’usurper vos identifiants de banque en ligne comme vos noms d’utilisateur, vos mots de passe et même vos réponses aux questions secrètes connues seulement de votre banque, du type « Quelle était la marque de votre première voiture ? ».


Le hameçonnage est une attaque qui se déroule en deux temps. Vous recevez tout d’abord un e-mail qui paraît authentique et qui vous semble envoyé par votre banque, mais si vous cliquez sur le lien qu’il contient, vous êtes alors dirigé vers un site pirate ressemblant à s’y méprendre à celui de votre banque. Si vous essayez de vous connecter à ce site, vous communiquez alors le mot de passe de votre compte bancaire en ligne à un voleur.


Les programmes malveillants, quant à eux, sont des programmes que vous installez à votre insu. Vous pensez installer un programme innocent et pratique, comme un encodeur audio, de la musique gratuite ou un jeu piraté. Le problème est que vous installez également le programme malveillant, sans le savoir.


Il existe de nombreux types de programmes malveillants. Les « enregistreurs de frappe » contrôlent tout ce que vous tapez à la recherche de vos identifiants bancaires, puis ils capturent les touches que vous avez utilisées et les transmettent au pirate. Les « scareware » sont des programmes capables d’ouvrir une fenêtre semblable à un message d’avertissement de votre banque et ils vous demandent de remplir un formulaire. Les programmes malveillants peuvent rediriger votre navigateur vers un site pirate lorsque vous saisissez l’adresse du site Web de votre banque. Vous risquez alors de communiquer vos informations confidentielles à un cybercriminel.


D’autres programmes peuvent aussi pirater votre ordinateur et en prendre le contrôle à distance ou même parvenir à intercepter vos sessions de banque en ligne et à vous subtiliser de l’argent sans que vous vous en rendiez compte. Cette attaque, dite « man-in-the-browser » (homme dans le navigateur), est généralement réservées aux prises de contrôle sur des comptes d’entreprise susceptibles de rapporter beaucoup d’argent aux pirates.


Les programmes financiers malveillants constituent un problème largement répandu. Une étude de l’APWG (Anti-Phishing Working Group), un groupe de travail contre le hameçonnage, montre que 25 % des ordinateurs dans le monde sont infectés par de tels programmes ou logiciels de téléchargement malveillants. Même INTERPOL est victime de tentative de détournement par hameçonnage. Sur son site Web, l’organisation avertit en effet ses visiteurs et leur demande d’être vigilants concernant des e-mails de hameçonnage envoyés en son nom.


Les opérations des forces de police menées à l’échelle internationale parviennent régulièrement à démanteler des réseaux de cybercrime, démontrant, du même coup, l’omniprésence de cette menace. Récemment aux États-Unis, le FBI a découvert un réseaux de fraude bancaire en ligne qui a permis le détournement de 20 millions de dollars, transférés en Chine. À la fin de l’année dernière dans le cadre de l’Opération Trident Breach, les forces de l’ordre des Pays-bas, d’Ukraine, des États-Unis et du Royaume-Uni ont arrêté 150 personnes, membres d’un groupe de cybercriminels qui avait tenté de voler 220 millions de dollars via des services de banque en ligne et réussi à provoquer la perte de 70 millions de dollars.


Enfin, une étude réalisée en 2011 par l’Institut Ponemon portant sur la sécurité des banques d’affaires a révélé qu’aux États-Unis, 42 % des petites entreprises ont été victimes d’une fraude bancaire en ligne l’an passé.
Dans la deuxième partie de ce dossier nous vous expliquerons comment sécuriser vos opérations bancaires en ligne.

Vues : 
2312
  • Je commente
  • Commentaires [1]

Ajouter un commentaire

15.07.2013 | Bapu a écrit :

Certaines personnes vous donennt envie de vous de9passer, d’autres envies de les fuir.Toi tu nous donnes envie de reaver, de voyager, tu e9claires nos e9crans d’un grand soleil,qui manque peut-eatre e0 la Belgique, mais que ton sourire et ton talent compensent largement.Raymond

Autres contenus associés


Les astuces [0]

Aucun résultat n'est disponible avec ces critères.

Les actualités [0]

Aucun résultat n'est disponible avec ces critères.

Les dossiers [0]

Aucun résultat n'est disponible avec ces critères.


Si vous ne trouvez pasla réponse que vous cherchez...

Posez votre question